L'essoufflement est une sensation inhabituelle de respiration ou la nécessité d'une respiration plus intense. La dyspnée peut être définie comme une gêne respiratoire, un essoufflement, une sensation inconfortable ou désagréable de respirer par soi-même ou une prise de conscience des difficultés à respirer.

La dyspnée en tant que signe d'insuffisance respiratoire apparaît dans le cas où le système respiratoire humain est incapable de répondre aux besoins du corps en matière d'échange de gaz. Cette situation se produit lorsque les besoins corporels en oxygène sont augmentés ou que l'apport d'oxygène aux tissus est perturbé (pour un certain nombre de maladies cardiovasculaires et bronchopulmonaires).

Causes d'essoufflement en marchant

Les causes les plus courantes d'essoufflement en marchant sont les pathologies du travail du cœur, les maladies des poumons et des bronches et de la gorge, ainsi qu'une perturbation du fonctionnement du système circulatoire. Il convient de noter que même avec des déviations insignifiantes, il est facile pour un étranger, qui est très attentif, d'identifier et de diagnostiquer l'essoufflement. L'essoufflement se manifeste par des difficultés respiratoires, des maux de gorge et des vaisseaux sanguins, des douleurs au coeur et des interruptions de son travail. De plus, une personne peut parfois avoir du sang de la gorge ou du nez.

Plusieurs groupes de causes peuvent provoquer un essoufflement:

  1. Exercice;
  2. Dystonie végétative;
  3. Névrose, attaques de panique, peurs et angoisses;
  4. Maladie pulmonaire obstructive chronique;
  5. L'anémie;
  6. L'obésité;
  7. Maladies pulmonaires;
  8. Cardiopathie ischémique;
  9. Insuffisance cardiaque congestive;
  10. Asthme cardiaque ou dyspnée nocturne paroxystique;
  11. Embolie pulmonaire (obstrué par des caillots sanguins).

Les maladies et conditions ci-dessus sont les plus fréquentes. Si vous avez un essoufflement, il est préférable de consulter votre médecin pour déterminer la raison spécifique de votre essoufflement.

Il est très important de contacter immédiatement un spécialiste ou d'appeler une ambulance si vous avez un essoufflement soudain, surtout s'il est accompagné d'une douleur à la poitrine, de nausées, de vomissements ou de fièvre. Ces symptômes peuvent indiquer une maladie très grave. Dans n'importe quelle situation, le médecin sera en mesure de déterminer un plan d'examen individuel pour déterminer la cause.

Causes de la dyspnée pulmonaire

La dyspnée pulmonaire est causée par des maladies et des pathologies des poumons.

  1. La dyspnée expiratoire est la forme la plus courante. Elle est déterminée par une difficulté à l'expiration et se produit lorsque la lumière dans les bronches se rétrécit en raison d'un gonflement, d'un spasme ou d'une obstruction par les expectorations. Pour faire face à ce problème dans le processus respiratoire, il est nécessaire de renforcer le travail des muscles respiratoires, mais même cela ne suffit pas et le cycle d'expiration peut être difficile.
  2. Dyspnée inspiratoire. Le patient a du mal à respirer. Cela est dû à l'accumulation de liquide dans la poitrine avec tumeur, œdème laryngé, fibrose, pleurésie et autres. Une personne ne peut pas parler sans respirations répétées. L'apparition d'un tel essoufflement est possible même avec peu d'effort. Le souffle est accompagné d'un sifflement.

Essoufflement dans l'insuffisance cardiaque

Il existe également un essoufflement dans l'insuffisance cardiaque. Son apparition est directement affectée par l'amincissement des parois vasculaires, les défauts septaux, l'insuffisance cardiaque, la sténose et les malformations cardiaques sont également l'une des causes de la dyspnée cardiaque. En conséquence, il manque d'oxygène, il est également à l'origine de l'essoufflement en marchant. Les signes de cet essoufflement sont l'orthopnée et la polypnée.

  1. Polypnée. La condition est causée par un flux sanguin excessif vers le coeur lorsque le patient est en position horizontale. Cela peut être dû à une insuffisance cardiaque. La respiration est profonde et fréquente, parfois avant l’hyperventilation.
  2. L'orthopnée est un syndrome de dyspnée cardiaque qui oblige une personne à rester debout tout le temps, ce qui soulage son état. L'orthopnée est associée à une insuffisance ventriculaire gauche et auriculaire gauche.

Dyspnée centrale

Ce type de dyspnée survient dans les pathologies du système nerveux central, avec névrose, ainsi que sous l'action de substances neurotropes. La dyspnée centrale n'est pas une conséquence de la pathologie, c'est la cause elle-même. Il se manifeste de différentes manières: hypernée, oligopnée, arythmie.

Dyspnée hématogène

Très rare, il est associé à l’effet toxique des produits de dégradation au cours du métabolisme. Il se caractérise par une respiration très fréquente et profonde. Les causes sont: anémie, troubles endocriniens et insuffisance rénale ou hépatique.

Symptomatologie

Les principaux symptômes d'essoufflement:

  • la respiration s'accélère;
  • le pouls augmente;
  • la suffocation est ressentie;
  • la respiration est bruyante;
  • La profondeur d'inhalation et d'expiration varie.

L'essoufflement commence dans les cas suivants:

  • en marchant - il est associé à une activité cardiaque;
  • monter les escaliers - parle d'infection dans les poumons, de rhumes;
  • sortir au froid est une cause d'allergie au froid due à la pathologie des poumons;
  • au repos la nuit - le processus stagnant du muscle cardiaque;
  • avec le sexe, toute raison est possible, par exemple, anémie, carence en fer dans le sang.

L'essoufflement en marchant a certaines causes et le traitement avec des remèdes populaires n'est pas toujours en mesure de faire face à la source de l'essoufflement. Par conséquent, ne vous soignez pas à la maison si vous présentez ce symptôme.

Comment traiter l'essoufflement en marchant?

Avant de commencer à combattre la dyspnée, vous ne devriez pas aller à la pharmacie et acheter des pilules, ce qui a conseillé un ami. Tout d'abord il faut:

  1. Arrêter de fumer sous forme de fumer si vous fumez;
  2. Réduire le poids, s'il est en excès;
  3. Ajustez la pression artérielle, si présente en nombre anormal.

Pour établir la cause de la déficience de l'activité respiratoire, vous devrez également vous soumettre à un examen comprenant:

La méthode la plus importante pour traiter la dyspnée est le traitement de la maladie, qui était la cause de la dyspnée. Dès que le médecin déterminera la cause, un plan de traitement efficace sera déterminé immédiatement.

Par exemple, dans les cas de cardiopathie ischémique et d’infarctus du myocarde - traitement avec des préparations en comprimés. Avec BPCO et asthme - traitement régulier avec des inhalateurs. Comme la cause principale de la dyspnée est souvent l’hypoxie et l’hypoxémie (faible teneur en oxygène dans le corps), l’oxygénothérapie est l’un des moyens efficaces de réduire la dyspnée.

Actuellement, des appareils ont été développés - des concentrateurs d'oxygène permettant d'extraire l'oxygène de l'air 24h / 24. L'inhalation d'oxygène à des concentrations élevées élimine l'hypoxie et l'hypoxémie.

Quel médecin va pour essoufflement

Lorsque le diagnostic d’une personne est encore inconnu, il est préférable de prendre rendez-vous avec un médecin. Après l'examen, le médecin pourra établir un diagnostic présomptif. Si nécessaire, orienter le patient vers un spécialiste.

Si la dyspnée est associée à une pathologie pulmonaire, il est nécessaire de consulter un pneumologue, pour les maladies cardiaques, un cardiologue. Hématologue traite l'anémie, un neurologue pathologie du système nerveux, un endocrinologue, un trouble psychiatrique accompagné d'essoufflement, un psychiatre, traite la pathologie du système nerveux.

Essoufflement

L'essoufflement est l'un des symptômes les plus fréquents. Il se manifeste par différents types de maux. Parfois, cet indicateur indique un effort physique irrationnel et parfois de graves changements pathologiques dans le corps.

La dyspnée peut survenir dans les types aigus, subaigus et chroniques. Il se caractérise par une sensation de manque d'air, une difficulté à respirer ou à respirer et à tousser.

Chez une personne en bonne santé, après un effort de quelques minutes, la fréquence respiratoire revient à la normale et, en cas de processus pathogènes, l’inconfort ne laisse pas longtemps.

Étiologie

La dyspnée a des causes d'apparition caractéristiques:

  • insuffisance respiratoire;
  • maladie cardiaque;
  • syndrome d'hyperventilation;
  • pathologie du cancer;
  • essoufflement avec métabolisme médiocre.

Les facteurs pouvant également provoquer l’essoufflement lors de la marche sont notamment les suivants: mauvaise forme physique, panique, embonpoint, anémie.

Classification

Si l'essoufflement se manifeste au cours de l'exercice, c'est la norme. Cependant, si vous identifiez un symptôme dans un état calme, vous devriez consulter un médecin.

Pour déterminer l'étiologie possible de la difficulté à respirer, le médecin doit déterminer son type. Les cliniciens identifient trois types de dyspnée:

La dyspnée inspiratoire se manifeste par un souffle difficile et se forme sur la base d'une réduction de l'ouverture du larynx, de la trachée et des bronches. Il est caractéristique des infections respiratoires aiguës chez les enfants, de la diphtérie laryngée, des lésions de la plèvre et des lésions entraînant une compression bronchique.

Le second type - dyspnée expiratoire, est détecté chez un patient qui a une respiration difficile. La réduction de l’ouverture des petites bronches est un facteur qui provoque le développement de cette maladie. Le symptôme se manifeste par un emphysème et une bronchopneumopathie chronique obstructive.

Une dyspnée de type mixte grave est diagnostiquée chez des patients présentant une maladie pulmonaire avancée et une insuffisance cardiaque.

Sur la base du tableau clinique et des plaintes du patient, le médecin peut déterminer le degré de la maladie en 5 étapes:

  • initiale - un essoufflement se forme lors de la marche ou de l'exercice physique;
  • facile - la respiration est perturbée lors de l'ascension ou de la marche rapide;
  • moyen - formé au rythme habituel de la marche et une personne doit régulièrement s'arrêter pour reprendre son souffle;
  • grave - essoufflement lorsque la marche est gravement aggravée, de sorte que le patient doit s'arrêter toutes les quelques minutes;
  • un degré très grave est la difficulté à respirer au repos.

Essoufflement dans la pathologie des voies respiratoires

La dyspnée avec bronchite est diagnostiquée très souvent par les médecins. Le signe est formé parce que le trou dans les voies respiratoires des bronches et l'accumulation de contenu visqueux dans celles-ci diminue. En même temps, une dyspnée expiratoire apparaît, qui, avec un traitement inapproprié, ne devient que plus intense.

Si l'essoufflement de l'asthme est apparu, le patient souffre soudainement d'asthme. Après une légère et courte respiration, le patient commence une expiration bruyante et lourde. En cas d'inhalation d'agents spéciaux entraînant la dilatation des bronches, la respiration redevient normale. En règle générale, ces exacerbations provoquent une exposition aux allergènes.

La dyspnée avec bronchite et pneumonie peut se manifester avec les symptômes suivants:

Les lésions oncologiques des organes du système respiratoire aux premiers stades sont asymptomatiques. À mesure que la tumeur se développe, certains symptômes cliniques apparaissent et progressent. En plus de l'essoufflement, le patient se plaint des symptômes suivants:

L'œdème pulmonaire toxique se forme sur la base d'une lésion infectieuse, qui s'accompagne d'une intoxication ou d'une exposition des voies respiratoires à diverses substances toxiques. Au début de la formation de la maladie, un essoufflement chez un enfant et un adulte apparaît plutôt faiblement, la respiration s'accélère un peu. Après un certain temps, le patient commence à suffoquer avec une respiration bouillonnante.

Dyspnée dans les anomalies cardiaques

Dyspnée cardiaque se manifestant par une augmentation de la pression dans les vaisseaux du cœur. Aux premiers stades de la formation de la maladie, on diagnostique un léger manque d'air au patient pendant l'exercice et, avec la progression de l'insuffisance cardiaque, l'essoufflement commence à s'aggraver et à devenir gênant pendant une longue période.

Le traitement de l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque est exclusivement prescrit par un médecin après le diagnostic.

Essoufflement avec métabolisme médiocre

Si un diagnostic d'hémoglobine dans le sang est diagnostiqué chez un patient, cela peut indiquer un trouble métabolique congénital, une carence en fer, une perte de sang chronique, un cancer du sang et d'autres maladies graves pouvant être accompagnées d'un essoufflement. Les patients anémiques présentent les symptômes suivants:

  • la faiblesse;
  • mauvaise mémoire;
  • trouble de l'attention;
  • manque d'appétit;
  • sommeil perturbé;
  • pâleur ou jaunissement de la peau.

La dyspnée inspiratoire se manifeste souvent par le diabète, la thyrotoxicose et l'excès de poids. La teneur élevée en hormones thyroïdiennes entraîne une contraction accrue du myocarde, entraînant une aggravation du pompage normal du sang vers tous les tissus. L'excès de poids est la cause du dysfonctionnement de nombreux systèmes du corps humain. Avec l'obésité, une insuffisance cardiaque peut développer, des problèmes avec les voies respiratoires, qui se manifestera par un essoufflement.

Essoufflement pendant la grossesse

Au troisième trimestre de la grossesse, l'utérus augmente considérablement et commence à exercer une pression sur le diaphragme, entraînant une réduction de l'excursion respiratoire. Ce processus provoque l'apparition d'essoufflement.

Pendant la grossesse, une anémie est souvent diagnostiquée, ce qui provoque également l'apparition ou l'intensification de l'essoufflement. Si une femme a une respiration rapide, particulièrement avec des mouvements mineurs, vous devriez alors consulter un médecin. Il est nécessaire de traiter un tel indicateur de manière très douce afin de ne pas nuire à la santé de la mère et du bébé.

Essoufflement chez les enfants

Chaque groupe d'âge a ses propres normes de fréquence respiratoire, selon lesquelles on peut reconnaître un symptôme déplaisant. Pour mener une telle étude devrait être au moment où les enfants dorment. Pour mesurer le nombre de mouvements respiratoires, vous devez poser votre main sur la poitrine de l'enfant et compter les respirations par minute. Le calcul de la fréquence respiratoire est indésirable lors de l'alimentation et de l'excitation émotionnelle. À de tels moments chez un enfant, la fréquence des mouvements respiratoires est beaucoup plus élevée et l'essoufflement sera physiologique.

Un symptôme peut se développer au cours de la progression de ces affections:

  • détresse respiratoire - se manifeste chez le nouveau-né;
  • laryngotrachéite sténosante aiguë;
  • maladie cardiaque congénitale;
  • lésions virales et bactériennes des voies respiratoires;
  • l'allergie;
  • l'anémie.

Si l'enfant a le souffle court, il doit impérativement être présenté au médecin. L'échec respiratoire est une menace sérieuse pour la santé des enfants à tout âge.

Traitement

Un symptôme déplaisant survient assez souvent chez les personnes, les personnes plus intenses et les moins nanties. Chaque patient veut arrêter rapidement un signe. Pour ce faire avant l'arrivée des médecins et surtout pour ne pas consommer de drogue, les médecins disent comment se débarrasser de l'essoufflement à la maison. Pour ce faire, suivez les règles simples:

  • asseoir le patient sur une chaise ou sur un lit;
  • calmer le patient;
  • enlève tous les vêtements embarrassants;
  • ouvrir une fenêtre pour l'air frais;
  • rendre inhalation oxygène humidifié.

La dyspnée chronique consiste également en de simples mesures de traitement:

  • cesser de fumer;
  • marcher dans l'air frais;
  • normalisation du régime de jour;
  • effectuer des exercices de respiration;
  • utilisation constante de médicaments prescrits par le médecin traitant;
  • le passage de l'examen médical annuel prévu.

Si la dyspnée est provoquée par un asthme bronchique, le patient doit observer les mesures thérapeutiques suivantes:

  • réduire le contact avec l'allergène;
  • toujours porter un médicament pour essoufflement et inhalateur;
  • prendre des médicaments expectorants.

Le traitement de la dyspnée avec des remèdes populaires est autorisé par les médecins exclusivement aux stades légers du développement de la pathologie, afin de ne pas provoquer la progression de la maladie.

"Dyspnée" est observé dans les maladies:

L'obésité abdominale est le type de surcharge pondérale le plus courant, mais en même temps le plus dangereux. Il convient de noter que la maladie affecte le plus souvent les hommes, tandis que les femmes se développent relativement rarement. Servir en tant que source de maladie peut être à la fois une mauvaise façon de vivre et des raisons qui ont une base pathologique. De plus, l'influence de la prédisposition génétique n'est pas exclue.

Le syndrome de sevrage est un complexe de divers troubles (le plus souvent de la psyché) survenant au moment d’un arrêt brutal de la consommation d’alcool, de drogues ou de nicotine dans le corps après une utilisation prolongée. Le principal facteur à l'origine de ce trouble est la tentative du corps de parvenir à un état indépendant, qui consistait à utiliser activement une substance.

L'abcès pulmonaire est une maladie inflammatoire non spécifique du système respiratoire, résultant de la progression de celle-ci dans laquelle se forme une cavité à paroi mince dans le poumon, à l'intérieur de laquelle se trouve un exsudat purulent. Cette maladie commence plus souvent à se développer si un traitement de pneumonie de qualité inférieure a été réalisé - sur le site pulmonaire, il se produit une fusion suivie d'une nécrotisation du tissu.

Granulocytes - leucocytes ayant un cytoplasme granulaire spécifique (granuloïde). La moelle osseuse est responsable de leur production. L'agranulocytose est une maladie caractérisée par une diminution du contenu des granulocytes dans le sang. Cela conduit à une sensibilité accrue du patient à diverses maladies fongiques et bactériennes. L'immunité humaine s'affaiblit progressivement, ce qui entraîne de nombreuses complications à l'avenir. Mais avec une détection rapide de la pathologie et son traitement approprié, tout cela peut être évité.

L'infection à adénovirus est une maladie infectieuse appartenant au groupe du SRAS. Il affecte la membrane muqueuse des voies respiratoires, des yeux et du tube digestif. Près du quart des personnes atteintes du SRAS ont une maladie provoquée par des adénovirus. L’infection à adénovirus peut toucher aussi bien les individus que l’épidémiologie.

L'adénome surrénalien est la tumeur la plus commune de cet organe. Il a un caractère bénin, comprend le tissu glandulaire. Chez les hommes, la maladie est diagnostiquée 3 fois moins que chez les femmes. Le groupe de risque principal comprend les personnes âgées de 30 à 60 ans.

L'acrophobie est une maladie caractérisée par la peur des hauteurs. Dans ce cas, une personne peut ressentir des vertiges, des nausées et des vomissements et, dans certains cas, des réactions motrices perturbées, voire de la stupeur. Différentes personnes sont à l'origine de cette affection pour diverses raisons. Le degré de manifestation est également différent. Mais dans tous les cas, c'est un grand inconfort pour une personne. Une personne ne peut pas lutter seule contre une telle pathologie et a donc besoin de l'aide d'un médecin qualifié.

La cirrhose alcoolique est une maladie qui évolue de manière chronique. Elle est causée par l’empoisonnement régulier des cellules du foie par l’alcool et par leur mort. Dans le monde actuel, l'alcool est largement disponible et beaucoup de gens l'utilisent avant de prendre un apéritif. Cependant, peu de gens pensent que la consommation régulière d'alcool entraîne des lésions des cellules du foie, entraînant l'apparition d'une cirrhose. On pense généralement que seules les personnes qui boivent de l'alcool fréquemment et en grande quantité peuvent souffrir de cette pathologie. En réalité, la cirrhose alcoolique du foie peut se développer même chez les personnes qui boivent un peu, mais régulièrement.

L'asthme allergique est la forme d'asthme la plus répandue. Elle touche près de 85% de la population enfantine et la moitié de la population adulte vivant actuellement dans le pays. Substances qui pénètrent dans le corps humain lors de l'inhalation et provoquent la progression des allergies, appelées allergènes. En médecine, l'asthme allergique est également appelé atopique.

La bronchite allergique est un type d'inflammation de la membrane muqueuse des bronches. Une caractéristique de la maladie est que, contrairement à la bronchite conventionnelle, qui survient dans le contexte d’une exposition à des virus et à des bactéries, une allergie se forme dans le contexte d’un contact prolongé avec divers allergènes. Cette maladie est souvent diagnostiquée chez les enfants d'âge préscolaire et primaire. C'est pour cette raison qu'il faut le guérir le plus rapidement possible. Sinon, elle suppose une évolution chronique pouvant mener au développement de l'asthme bronchique.

Une condition d'allergie est une sensibilité accrue qu'un organisme possède, se manifestant par une réaction spécifique particulière qui se produit en réponse au contact de certains éléments agissant en tant qu'allergènes dans l'environnement. L'allergie à la poussière, dont les symptômes sont un peu plus faibles, est l'un des types d'allergie les plus courants. Elle est observée chez environ 80% des patients ayant reçu un diagnostic d'asthme bronchique, ainsi que chez 46% avec un diagnostic de rhinite allergique et de conjonctivite.

L'allergie à la floraison est aujourd'hui très commune. Malheureusement, personne n'a réussi à s'en débarrasser complètement, les gens doivent donc en supporter les symptômes désagréables. Une réaction allergique se manifeste par de fortes démangeaisons dans le nez, des écoulements nasaux, des éternuements et une congestion nasale.

L'alvéolite des poumons est un processus pathologique au cours duquel les alvéoles sont affectées, suivi de la formation d'une fibrose. Dans ce trouble, le tissu de l'organe s'épaissit, ce qui empêche les poumons de fonctionner pleinement et conduit souvent à un déficit en oxygène. Les autres organes, à ce moment-là, ne reçoivent pas non plus complètement d'oxygène, ce qui constitue une violation du métabolisme.

L'amylose rénale est une pathologie complexe et dangereuse dans laquelle le métabolisme des protéines, des glucides, est perturbé dans les tissus des reins. Il en résulte une synthèse et une accumulation d’une substance spécifique, l’amyloïde. C'est un composé protéine-polysaccharide qui, dans ses propriétés basiques, est similaire à l'amidon. Normalement, cette protéine n’est pas produite dans le corps, sa formation est donc anormale pour l’homme et entraîne une violation des fonctions des reins.

L'anévrisme aortique est une expansion caractéristique du type sacciforme qui se produit dans un vaisseau sanguin (principalement des artères, plus rarement dans une veine). Les anévrismes aortiques, dont les symptômes sont généralement rares ou qui ne se manifestent pas du tout, sont dus à un amincissement et à un étirement excessif des parois du vaisseau. En outre, il peut se former à la suite d'une exposition à un certain nombre de facteurs tels que l'athérosclérose, l'hypertension, les stades avancés de la syphilis, notamment les lésions vasculaires, les effets infectieux et la présence d'anomalies congénitales concentrées dans la paroi vasculaire et autres.

L'anévrisme cardiaque est une pathologie extrêmement difficile qui peut à tout moment causer une perte de sang importante et entraîner la mort du patient. Un anévrisme se forme en raison de l'amincissement et du gonflement de la partie du myocarde. À chaque nouvelle impulsion cardiaque, ses parois ne deviennent que plus minces; il ne s'agit donc que d'une question d'un certain temps où, sans traitement, l'anévrisme cardiaque se rompra.

L'anémie chez les enfants est un syndrome caractérisé par une diminution du taux d'hémoglobine et de la concentration de globules rouges dans le sang. Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez les enfants jusqu'à trois ans. Un grand nombre de facteurs prédisposants peuvent affecter le développement d'une telle maladie. Cela peut affecter des facteurs externes et internes. En outre, n'exclut pas la possibilité de l'influence d'une grossesse insuffisante.

L'anomalie d'Ebstein (syn. Ebstein, l'anomalie d'Epstein) est une anomalie cardiaque survenue au stade du développement fœtal. La maladie est qu'il y a une diminution du volume de la cavité du ventricule droit par rapport à une augmentation de la cavité de l'oreillette droite.

Le syndrome des antiphospholipides est une maladie impliquant un complexe symptomatique complet lié à une altération du métabolisme des phospholipides. L’essence de la pathologie réside dans le fait que le corps humain prend des phospholipides pour la fabrication de corps étrangers, contre lesquels il produit des anticorps spécifiques.

L'anurie est une affection dans laquelle l'urine ne pénètre pas dans la vessie et, par conséquent, n'est pas émise par celle-ci. Avec cette condition, la quantité d'urine émise par jour est réduite à cinquante millilitres. Avec ce symptôme clinique, il n’ya pas seulement absence de liquide dans la vessie, mais aussi envie de se vider.

L'insuffisance aortique est un processus pathologique du cœur caractérisé par un chevauchement incomplet de l'orifice aortique avec des feuillets de la valve mitrale. Cela signifie qu'un espace est formé entre eux, ce qui entraîne un débordement de sang dans le ventricule gauche. Il s’étire, ce qui empire d’exercer ses fonctions. Cette maladie est la deuxième maladie cardiaque la plus répandue et s'accompagne souvent d'un rétrécissement de l'aorte. L'insuffisance de la valve aortique est plus souvent diagnostiquée chez les hommes que chez les femmes. Selon les facteurs d'occurrence, ce trouble peut être primaire et secondaire. C'est pourquoi les facteurs de développement sont des pathologies ou des maladies congénitales.

La sténose aortique est un processus pathologique qui conduit à un rétrécissement de l'aorte dans la région de la valve. En conséquence, l'écoulement naturel du sang du ventricule est entravé. Ce type de maladie fait référence aux maux du système cardiovasculaire. En l'absence de traitement en temps voulu, il est possible de développer des complications graves pouvant aller jusqu'à la mort. La pathologie est observée même chez les nouveau-nés. Le traitement conservateur pour un tel défaut n'est presque jamais utilisé. Le plus souvent faire le remplacement de la valve aortique.

L'anémie aplasique est une maladie du sang caractérisée par une diminution de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse et par une diminution de la production de cellules sanguines. Cette pathologie est rare, mais évolue gravement et conduit souvent au décès du patient.

L'arythmie chez l'enfant est une étiologie différente des troubles du rythme cardiaque, caractérisée par un changement de la fréquence, de la régularité et de la séquence des contractions cardiaques. En externe, l'arythmie chez l'enfant se manifeste par un tableau clinique non spécifique, ce qui conduit en fait à un diagnostic tardif.

Qu'est-ce que l'hypertension? Il s’agit d’une maladie caractérisée par des indicateurs de pression artérielle supérieurs à 140 mmHg. st. dans ce cas, le patient ressentira des maux de tête, des vertiges et des nausées. Éliminer tous les symptômes ne peut être qu'une thérapie spécialement sélectionnée.

À l'heure actuelle, beaucoup de gens n'ont même pas la moindre idée de ce qu'est l'ascaridiose. Cette maladie est très dangereuse, car elle affecte à la fois les adultes et les jeunes enfants. L'ascaridiase est une maladie commune des helminthes à nématodes, causée par des ascaris humains. Ses larves peuvent migrer librement dans tout le corps, affectant les organes et les systèmes. Leur développement se produit dans les intestins.

L'aspergillose est une maladie fongique causée par l'influence pathologique des champignons de la moisissure Aspergillus. Cette pathologie n'a aucune restriction sur le sexe et le groupe d'âge, pourquoi peut même être diagnostiquée chez un enfant.

Le syndrome asthénique (asthénie) est une maladie neuropsychiatrique qui fait généralement partie du tableau clinique des formes nosologiques neuropsychiatriques ainsi que des complexes de symptômes somatiques. Cet état se manifeste par une instabilité émotionnelle, une faiblesse, une fatigue accrue.

Le syndrome asténo-névrotique (syn. Asthénie, syndrome asthénique, syndrome de fatigue chronique, faiblesse neuropsychiatrique) est un trouble psychopathologique à évolution lente, qui touche à la fois les adultes et les enfants. Sans traitement en temps opportun conduit à un état dépressif.

L'asthme est une maladie chronique caractérisée par des crises d'essoufflement à court terme causées par des spasmes dans les bronches et par un gonflement de la membrane muqueuse. Il n'y a pas de risque particulier et d'âge limite pour cette maladie. Mais, comme le montre la pratique médicale, les femmes souffrent d'asthme deux fois plus souvent. Selon les données officielles, plus de 300 millions de personnes asthmatiques vivent dans le monde. Les premiers symptômes de la maladie apparaissent le plus souvent pendant l'enfance. Les personnes âgées souffrent beaucoup plus difficilement de la maladie.

Page 1 sur 11

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Causes de la dyspnée: conseils de thérapeutes

La dyspnée ou la dyspnée est l’une des plaintes les plus fréquentes des patients. Cette sensation subjective est souvent l'un des symptômes d'une maladie grave du système respiratoire ou du système cardiovasculaire. Il se produit également avec l'obésité et l'anémie. Le sentiment naissant de manque d'oxygène peut être l'occasion d'un appel urgent à l'aide d'un médecin. Dans certains cas, un patient dyspnée nécessite une hospitalisation urgente et des mesures urgentes pour maintenir ses fonctions vitales.

Classification de la dyspnée

La dyspnée est aiguë, subaiguë et chronique. Dans la dyspnée, la personne ressent une sensation d'oppression thoracique. Objectivement, il augmente la profondeur d'inhalation et la fréquence des mouvements respiratoires (VPN) atteint 18 ou plus par minute.

Normalement, une personne ne fait jamais attention à la façon dont elle respire. Dans le contexte d’une activité physique plus ou moins importante, la VAN et la profondeur de l’inhalation augmentent généralement avec l’augmentation des besoins en oxygène du corps, mais ceci n’est pas associé à une gêne. Dans ce cas, nous parlons de dyspnée physiologique. Après la cessation du stress, la respiration d'une personne en bonne santé est normalisée en quelques minutes. Si vous ressentez un manque d'air lorsque vous effectuez des actions normales ou au repos, ce n'est plus la norme. Dans de tels cas, il est habituel de parler de dyspnée pathologique, indiquant que le patient a une maladie particulière.

Il existe trois types de dyspnée:

Une espèce d'inspiration est caractérisée par une difficulté à respirer. Il se développe dans le contexte d'un rétrécissement de la lumière des organes du système respiratoire - la trachée et les bronches. Cet essoufflement est détecté dans certaines maladies chroniques (asthme), ainsi que dans les cas d'inflammation aiguë de la plèvre et de lésions entraînant une compression des bronches.

Lorsque le patient dyspnée expiratoire, au contraire, il est difficile d'expirer. La cause du problème est le rétrécissement de la lumière des petites bronches. Ce type de dyspnée est caractéristique de l'emphysème et de la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Parmi les causes les plus courantes du développement de la dyspnée de type mixte en pratique clinique figurent les pathologies pulmonaires négligées, ainsi que l'insuffisance cardiaque.

Sur la base des plaintes du patient, le degré d’essoufflement est déterminé par l’échelle MRC.

Il est de coutume de distinguer 5 degrés:

  • 0 degré - la dyspnée ne se développe qu'avec un effort physique important, c'est-à-dire pas de dyspnée pathologique;
  • Grade 1 - dyspnée légère. L'altération de la respiration survient lorsque vous grimpez ou marchez rapidement.
  • 2 - degré moyen. La dyspnée survient pendant la marche normale et le patient doit faire des arrêts pour que la respiration redevienne normale;
  • Dyspnée de grade 3 - dyspnée sévère. En marchant, une personne doit s'arrêter toutes les 2-3 minutes;
  • Grade 4 - dyspnée très sévère. La respiration est difficile sur le fond d'une charge minimale et même au repos.

Causes de la dyspnée

Le développement de la dyspnée a 4 raisons principales:

  • insuffisance cardiaque;
  • insuffisance respiratoire;
  • troubles métaboliques;
  • syndrome d'hyperventilation.

S'il vous plaît noter: une insuffisance respiratoire peut être due à des problèmes de vaisseaux pulmonaires, à des lésions diffuses du tissu pulmonaire, à une diminution de la perméabilité bronchique et à des pathologies des muscles respiratoires.

Le syndrome d'hyperventilation se manifeste dans certains types de névrose et sur le fond de la dystonie neurocirculatoire.

Pathologie du système cardiovasculaire en tant que cause de l'essoufflement

La cause de l'essoufflement dans les maladies cardiaques est généralement une augmentation de la pression dans les vaisseaux alimentant le myocarde.

La dyspnée dans les pathologies du cœur augmente avec la progression de la maladie. Au début, il se développe sous charge et, lorsque le processus est en cours, il apparaît même au repos.

S'il vous plaît noter: dans les maladies cardiaques graves, on observe souvent une dyspnée paroxystique nocturne, c'est-à-dire une crise d'asthme soudaine qui se développe soudainement dans un rêve. La pathologie est également connue sous le nom d'asthme cardiaque; il est causé par la rétention d'eau dans les poumons.

Insuffisance respiratoire entraînant un essoufflement

La dyspnée dans les pathologies du système respiratoire est souvent chronique. Cela peut se produire chez un patient pendant des mois et des années. Ce type de dyspnée est caractéristique de la maladie pulmonaire obstructive chronique, lorsque la lumière du tractus respiratoire se rétrécit et que les expectorations s'y accumulent. En même temps, le patient a une courte inspiration rapide suivie d'une difficulté à expirer accompagnée de bruit. Parallèlement à la dyspnée expiratoire, on note souvent une toux et une sécrétion de consistance visqueuse. Après avoir utilisé l'inhalateur avec un bronchodilatateur, la respiration revient généralement à la normale. S'il n'est pas possible d'arrêter une attaque avec des médicaments conventionnels, l'état du patient s'aggrave très rapidement. Le manque d'oxygène entraîne une perte de conscience. Dans de tels cas, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

Dans les maladies infectieuses (bronchite aiguë et pneumonie), la gravité de la dyspnée dépend directement de la gravité du processus pathologique. Avec un traitement adéquat, les symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Une pneumonie sévère peut provoquer une insuffisance cardiaque. La dyspnée augmente en même temps. Cette condition est une indication pour une hospitalisation urgente du patient.

La dyspnée persistante, qui augmente progressivement, peut indiquer la présence de tumeurs dans les poumons. La sévérité du symptôme augmente avec la croissance de la tumeur. Outre l’essoufflement, le patient présente une toux peu productive, souvent une hémoptysie, une faiblesse générale et une cachexie (perte de poids importante).

Important: les pathologies les plus dangereuses du système respiratoire dans lesquelles l’essoufflement se produit sont l’œdème pulmonaire toxique, la thromboembolie pulmonaire (PE) et l’obstruction des voies respiratoires locales.

Avec la thromboembolie, les branches de l'artère pulmonaire sont bloquées par des caillots sanguins. En conséquence, une partie de l'organe cesse de participer à l'acte de respiration. La dyspnée dans cette situation se développe soudainement, perturbe avec une charge minimale et même au repos. La patiente se plaint de sensation d'oppression et de douleur à la poitrine, qui ressemble aux symptômes d'une crise d'angine de poitrine. Dans certains cas, une hémoptysie est notée.

L'obstruction des voies respiratoires peut être due à l'aspiration d'un corps étranger, à la compression des bronches ou de la trachée de l'extérieur (avec goitre, anévrisme de l'aorte et tumeurs), au rétrécissement de la cicatrice ou à une inflammation chronique dans les maladies auto-immunes. En cas d'obstruction, l'essoufflement est de nature inspiratoire. La respiration du patient est forte avec un sifflement. La violation des voies respiratoires s'accompagne de suffocation et d'une toux douloureuse, aggravée par le changement de la position du corps. Les bronchodilatateurs sont alors inefficaces; une restauration mécanique de la perméabilité de la trachée et des bronches et des mesures visant à traiter la maladie sous-jacente sont nécessaires.

La cause de la dyspnée peut être un œdème toxique, qui se développe suite à l'inhalation de substances agressives ou au fond d'une lésion infectieuse des organes respiratoires accompagnée d'une grave intoxication du corps. La patiente a une dyspnée accrue, qui est remplacée par la suffocation au fur et à mesure du processus. Les bruits de respiration sont bien entendus lorsque vous respirez. Dans cette situation, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires, ce qui implique le maintien de la fonction respiratoire et la détoxification du corps.

L'insuffisance respiratoire se développe dans un état aussi aigu que le pneumothorax. Avec une plaie thoracique pénétrante, l’air pénètre dans la cavité pleurale et appuie sur le poumon, l’empêchant de se fissurer lors de l’inspiration. Le patient nécessite une intervention chirurgicale d'urgence.

La dyspnée est l’un des symptômes de la tuberculose, de l’actinomycose et de l’emphysème.

Important: une dyspnée peut se développer avec une scoliose grave. La cause de l'essoufflement et de l'essoufflement dans ce cas est la déformation de la poitrine.

Pour déterminer les facteurs conduisant au développement de l'insuffisance respiratoire, des méthodes de recherche (instrumentales) supplémentaires sont nécessaires: radiographie (fluorographie), spirométrie, ECG, tomographie, angiographie et bronchoscopie.

Troubles métaboliques

L'anémie est l'une des causes de l'essoufflement. Avec l'anémie, le nombre d'érythrocytes dans le sang diminue ou la teneur en hémoglobine dans les globules rouges diminue. Comme l'hémoglobine est responsable du transfert de l'oxygène à toutes les cellules, une hypoxie se développe lorsqu'elle est déficiente. Le corps tente par réflexe de compenser le manque d'oxygène, de sorte que la fréquence de la respiration s'accélère et que la personne respire plus profondément. Les causes de l'anémie peuvent être des troubles métaboliques congénitaux, un apport insuffisant en fer par la voie alimentaire, une perte de sang chronique, une maladie grave, un cancer du sang, etc.

Les patients anémiques se plaignent de faiblesse générale, de maux de tête, de perte de mémoire, d'une capacité réduite de concentration, d'une perte d'appétit et de troubles du sommeil. La peau de ces patients est pâle ou jaunâtre. La maladie est facilement diagnostiquée sur la base des données d'un test sanguin de laboratoire. Le type d'anémie est spécifié lors de recherches supplémentaires. Le traitement est effectué par un hématologue.

Disperse accompagne souvent des pathologies endocriniennes telles que le diabète sucré, la thyréotoxicose (maladie de la thyroïde) et l'obésité. Lorsque la thyréotoxicose accélère le métabolisme, il en résulte une augmentation des besoins en oxygène du corps. Une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes augmente la fréquence des contractions du myocarde et le cœur ne peut pas pomper le sang vers les autres tissus dans la mesure requise. En conséquence, une hypoxie se développe, forçant une personne à respirer plus souvent et plus profondément.

L'obésité complique considérablement le travail des poumons, du cœur et des muscles respiratoires, ce qui entraîne également une carence en oxygène.

Le diabète sucré étant donné que la progression affecte les vaisseaux sanguins, tous les tissus du corps commencent à souffrir d'un manque d'oxygène. La néphropathie diabétique conduit à une anémie, qui accroît encore l'hypoxie et provoque l'essoufflement.

Dyspnée avec troubles nerveux

Jusqu'à 75% des patients de psychiatres et de neuropathologues se plaignent d'un essoufflement plus ou moins prononcé. Ces patients s'inquiètent de la sensation de manque d'air, qui s'accompagne souvent de la peur de la mort par suffocation. Les patients atteints de dyspnée psychogène sont pour la plupart des personnes suspectes avec une psyché instable et une tendance à l'hypochondrie. La dyspnée peut se développer avec le stress ou même sans raison apparente. Dans certains cas, le soi-disant. accès de faux asthme.

Une caractéristique spécifique de la dyspnée dans les états névrotiques est sa «formation de bruit» par le patient. Il respire fort et souvent, gémit et gémit, essayant d'attirer l'attention.

Dyspnée chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, le volume sanguin total en circulation augmente. Le système respiratoire d'une femme doit alimenter deux corps en oxygène à la fois: la future mère et le fœtus en développement. Lorsque la taille de l'utérus augmente de manière significative, il exerce une pression sur le diaphragme, ce qui réduit légèrement l'excursion respiratoire. Ces changements provoquent un essoufflement chez de nombreuses femmes enceintes. La fréquence respiratoire augmente de 22 à 24 respirations par minute et augmente également avec l'effort émotionnel ou physique. La dyspnée peut évoluer à mesure que le fœtus grandit; en outre, il est exacerbé par l'anémie, qui est souvent constatée chez les femmes enceintes. Si la fréquence respiratoire dépasse les valeurs ci-dessus, vous devez faire preuve d'une vigilance accrue et consulter le médecin de la clinique prénatale responsable de la grossesse.

Essoufflement chez les enfants

Chez les enfants, la fréquence respiratoire est différente. il diminue progressivement à mesure qu'il vieillit.

Dyspnée pathologique suspectée chez un enfant peut, si la fréquence des respirations par minute dépasse les indicateurs suivants:

  • 0 à 6 mois - 60 ans;
  • 6 mois - 1 an - 50;
  • 1 an -5 ans - 40 ans;
  • 5-10 ans - 25 ans;
  • 10-14 ans - 20.

Il est recommandé de déterminer la VAN pendant que l'enfant dort. Dans ce cas, l'erreur de mesure sera minime. Pendant la tétée, ainsi que pendant l'activité physique ou l'éveil émotionnel, la fréquence de respiration du bébé augmente toujours, mais il ne s'agit pas d'une déviation. Le souci est, si la fréquence des respirations ne revient pas à des nombres normaux au repos pendant les prochaines minutes.

Les causes de dyspnée et d'essoufflement chez les enfants sont les suivantes:

  • syndrome de détresse respiratoire (chez le nouveau-né);
  • l'anémie;
  • faux croup (inflammation aiguë du larynx et de la trachée avec sténose);
  • malformations cardiaques congénitales;
  • maladies infectieuses du système respiratoire;
  • accès d'allergies.

Si l'enfant a le souffle court, il faut le montrer d'urgence au pédiatre du district. En cas d'insuffisance respiratoire grave, il faut faire appel à une brigade d'ambulances, car il s'agit d'une maladie potentiellement mortelle.

Des informations plus détaillées sur la dyspnée, ses causes et les méthodes de diagnostic des pathologies associées que vous recevrez dans la vidéo:

Vladimir Plisov, examinateur médical

24 716 vues totales, 9 vues aujourd'hui

Causes de la dyspnée: symptômes des maladies, que faire pour soulager la maladie

Transition rapide sur la page

Les plaintes d'essoufflement imposent de nombreux patients à l'admission chez le thérapeute. Respiration difficile ne signifie pas qu'une personne a des problèmes de poumons. On peut suspecter une maladie particulière par la nature de la dyspnée et les symptômes des affections associées.

Cependant, seul un médecin peut identifier la cause réelle, sur la base de données de recherche.

Essoufflement - qu'est-ce que c'est?

L'essoufflement est une déviation des paramètres de profondeur et de fréquence respiratoire normaux. Normalement, une personne effectue 14 à 16 mouvements respiratoires.

Pendant la période de procréation, le taux respiratoire chez les femmes augmente à 22-24 par minute, mais cette augmentation est considérée comme normale et est due à des changements physiologiques du corps de la femme enceinte.

Chez les enfants de la période néonatale aux 10-14 ans, la fréquence des mouvements respiratoires est réduite progressivement de 60 à 20 par minute.

Taux de respiration excessif par minute indique l'apparition d'un essoufflement. Subjectivement (sensations du patient), l'essoufflement se manifeste par une sensation de manque d'air, une augmentation ou une diminution de la respiration.

La dyspnée peut être un phénomène temporaire, se produire lors d'un effort physique ou spontanément au repos. Dans les maladies graves, les difficultés respiratoires sont souvent résolues de manière permanente.

La dyspnée, en médecine appelée dyspnée, est une réaction réflexe au manque d'oxygène dans les tissus. De plus, une insuffisance en oxygène peut être provoquée par des facteurs externes: une forte augmentation de l'activité physique pendant la course, la montée des escaliers, etc.

Une telle dyspnée physiologique se résorbe après un certain temps. Son apparition est due à l'entraînement physique de la personne. Les personnes qui mènent un style de vie passif ressentent une sensation d'oppression thoracique même avec un effort physique minimal.

Et, inversement, les athlètes et les personnes menant une vie active ont besoin d’une activité physique suffisante pour l’apparence d’un essoufflement.

Une option plus grave est l'essoufflement résultant de la pathologie des organes internes. Dans ce cas, il est impossible d'éliminer les problèmes de respiration sans assistance médicale.

Les plaintes du patient ne peuvent qu'indiquer indirectement l'organe affecté. Seul un examen complet du corps aidera à identifier la cause de l’essoufflement et à prescrire le traitement approprié.

Il y a un essoufflement:

  1. Tachypnée - augmentation de la fréquence des mouvements respiratoires de plus de 20 mouvements par minute et respiration moins profonde. La tachypnée est caractéristique des états fébriles, de l'obésité, de l'anémie et des convulsions hystériques.
  2. Bradypnée - réduction de la fréquence de respiration à 12 par minute. et moins. La respiration peut être à la fois profonde et superficielle. Bradyapnea est enregistré dans la pathologie cérébrale, un état d'acidose et le coma diabétique.

En raison de la nature des problèmes respiratoires, les médecins envisagent:

  • Dyspnée expiratoire - avec difficulté à expirer, le plus souvent causée par des lésions des petites bronches et du tissu pulmonaire lui-même. La dyspnée après toux, patient débilitant, est enregistrée dans les maladies pulmonaires chroniques (emphysème).
  • Essoufflement inspiratoire - avec une difficulté à respirer, se produit en cas de lésion des grandes bronches ou de compression du tissu pulmonaire. Plus caractéristique de l'asthme, de la pleurésie, de l'oedème allergique et du cancer du larynx.
  • Essoufflement mixte - difficile et inspirez et expirez. Ce type de déficience du processus respiratoire est souvent le signe d'asthme cardiaque ou de pathologie pulmonaire avancée.

Degrés de dyspnée

En fonction de l'activité physique nécessaire à l'apparition de problèmes respiratoires, on distingue l'essoufflement:

  • 0 degré - pour l'apparition d'une sensation d'oppression dans la poitrine nécessite une tension physique assez grave (course à longue distance).
  • 1 degré (facile) - l'essoufflement se produit parfois, en marchant rapidement.
  • 2 degrés (moyen) - difficulté à respirer provoque un pas plus lent chez le malade que le rythme de ses mouvements, étant en bonne santé. Une personne s’arrête parfois de marcher pour reprendre son souffle.
  • Grade 3 (grave) - le patient doit s’arrêter tous les 100 m (distance approximative) ou lorsqu’il monte 1 à 2 escaliers. La performance du patient est considérablement réduite.
  • 4 degrés (extrêmement sévère) - même un effort physique minime ou une explosion émotionnelle peuvent provoquer un essoufflement en cas d'insuffisance cardiaque. Des difficultés respiratoires surviennent souvent au repos, même pendant la nuit. Le patient est pratiquement incapable d'accomplir un travail et passe la majeure partie de son temps à la maison.

Outre les caractéristiques ci-dessus, les symptômes concomitants de la dyspnée jouent un rôle important.

Douleur thoracique, toux, essoufflement - est-ce une maladie?

Une dyspnée constante ou souvent (même au repos) est le symptôme le plus grave indiquant l'évolution d'une maladie déjà apparue ou l'apparition d'une pathologie grave se développant rapidement. La dyspnée au repos est caractéristique des maladies suivantes:

Angine sévère et autres maladies cardiaques - douleur à la poitrine, toux, essoufflement au repos. La fourniture opportune de soins qualifiés au patient peut lui sauver la vie et empêcher le développement d'une nécrose du muscle cardiaque.

Thrombembolie des artères du poumon - se produit souvent sur le fond de la maladie variqueuse ou thrombophlébite, se produisant avec une augmentation de la coagulation du sang. Le blocage des vaisseaux pulmonaires s'accompagne d'un spasme prononcé des bronches. Cette affection survient souvent pendant la période postopératoire, chez les patients alités paralysés et même pendant le vol.

Pour sauver la vie du patient, une assistance médicale urgente est nécessaire! Habituellement, quelques minutes seulement après le début des symptômes graves sont administrés pour aider au blocage d'un gros vaisseau pulmonaire, sans quoi l'issue fatale est inévitable.

Causes d'essoufflement en marchant

Les causes d’essoufflement en marchant sont les maladies les plus courantes:

  • Pathologie de la circulation coronaire - sténose de gros vaisseaux cardiaques, athérosclérose;
  • Défauts du coeur - défauts valvulaires, anévrisme de la paroi du coeur;
  • Dommages graves aux poumons - un essoufflement constant accompagne souvent une maladie pulmonaire;
  • Anémie - pour une diminution significative du niveau d'hémoglobine se caractérise par un essoufflement pendant l'exercice et des crises de faiblesse aiguë, des vertiges et une diminution de la dépression, pouvant aller jusqu'à une perte de conscience.

Dyspnée cardiaque (asthme cardiaque), symptômes

L'essoufflement provoqué par une maladie cardiaque, sans traitement, progresse progressivement ou rapidement. Le taux d'augmentation de l'essoufflement indique la gravité de la maladie cardiaque. Il en résulte une défaillance de la circulation coronaire et une hypoxie tissulaire.

Un essoufflement grave pendant la marche ou au repos est accompagné d'une cyanose du triangle nasogénien, d'une pâleur de la peau et de douleurs cardiaques.

Les problèmes respiratoires qui surviennent spontanément pendant une nuit de sommeil permettent de suspecter une insuffisance cardiaque. Un symptôme caractéristique de l'asthme cardiaque, l'ortapnée, se manifeste par un essoufflement accru en position ventrale. Une personne est obligée de se tenir debout pour faciliter sa respiration.

Dans l'insuffisance cardiaque chronique, l'essoufflement est accompagné de profondes inspirations dues à la reconstitution réflexe d'un déficit sévère en oxygène. L'option la plus défavorable - essoufflement au repos - nécessite un traitement complexe de l'insuffisance cardiaque.

Toux et essoufflement

La dyspnée et la toux avec expectorations sont le «satellite» des gros fumeurs et un indicateur de l'obstruction pulmonaire chronique. Le tabagisme à long terme entraîne des modifications atrophiques des bronches, un blocage des plus petites bronchioles avec expectorations.

  • La dyspnée peut être minime au repos, mais augmente fortement lors de la marche.

Avec bronchite et pneumonie, on note un essoufflement et une toux grasse (sauf pendant la période initiale de pneumonie - toux sèche). La toux sèche et l'essoufflement sont caractéristiques des lésions de la plèvre, de la fibrose, stade initial de l'oncologie pulmonaire. Plus la zone affectée par le système respiratoire est large, plus l'essoufflement est prononcé.

Une respiration bruyante, des râles humides, une audition à distance ("gargouillement" dans les poumons) et une dyspnée persistante peuvent indiquer une atteinte pulmonaire grave: cancer ou œdème causé par une insuffisance coronaire aiguë.

Traitement - que faire avec un essoufflement?

Si la maladie à l'origine de l'essoufflement est établie, il est nécessaire de la traiter conformément à toutes les recommandations du médecin traitant. Faciliter également la respiration aidera à:

  • Rejet complet des cigarettes, élimination du tabagisme passif.
  • Aérer les locaux et nettoyer régulièrement (dépoussiérage).
  • Exclusion du régime alimentaire des produits allergènes contribuant à l'apparition d'asthme bronchique et de bronchite asthmatique.
  • Bonne nutrition - prévention de l'anémie.
  • Exercices de respiration - une respiration profonde par le nez et expirez par la bouche, accompagnée d'une traction de l'abdomen.
  • Si la cause de la respiration n'est pas établie, un examen complet est nécessaire. En cas de dyspnée à évolution rapide, un appel d'urgence est nécessaire et, en cas d'arrêt respiratoire, de respiration artificielle avant l'arrivée des médecins.
  • La dyspnée dans l'asthme bronchique est éliminée par des médicaments qui éliminent le bronchospasme - Salbutamol, Fénotérol, Saltos, Eufilline.
  • Les résultats les plus rapides sont obtenus avec l'utilisation d'aérosols ou l'injection d'un médicament. V / m ou / dans l'injection porte un médecin!

Le traitement de la dyspnée commence par identifier la cause de son apparition. Les problèmes respiratoires ne sont éliminés qu'avec un traitement efficace de la maladie sous-jacente.

Quel médecin traite l'essoufflement?

Étant donné que la dyspnée peut être causée par diverses maladies, une personne doit au préalable consulter un thérapeute. Par la suite, le patient peut être référé pour consultation à des spécialistes restreints: un cardiologue, un pneumologue, un endocrinologue, un neuropathologiste.

Vous Aimez Sur Les Herbes

Les Réseaux Sociaux

Dermatologie